Le DNMADE vise l’acquisition de connaissances et compétences professionnelles solides dans les différentes spécialités des métiers d’art et du design. Elle est destinée à tous les bacheliers de l’enseignement secondaire qui désirent poursuivre des études dans le secteur du design. La durée des études est de 3 années. Il confère aux étudiants le grade Licence.

Qu’est-ce que l’innovation sociale ?

L’innovation sociale fournit des solutions efficaces à des défis complexes. Elle permet de créer des produits ou des services apportant des réponses concrètes aux grands enjeux du territoire : emploi, santé, logement, précarité énergétique, transport, alimentation… Enjeux dont les réponses sont le fruit d’une collaboration entre différents acteurs (état, marché, usagers…) à l’échelle du territoire.

Le DNMADE propose et forme des designers, des concepteurs munis de compétences diverses (créatives, techniques, sociales). Le but de ces créateurs est d’aider les entreprises, les associations, les hôpitaux, les institutions, les producteurs, à communiquer sur les produits, les services auprès des utilisateurs, des acheteurs. Cette mention, discipline de communication actuelle, désigne l’ensemble des échanges et des informations transmises via tous les supports que propose l’écosystème numérique. Ainsi, à travers les réseaux sociaux, sites web, blogs, applications mobiles, etc… Les dispositifs de communication peuvent être transmis en utilisant les technologies numériques.

Le DNMADE mention Numérique et Innovation sociale forme au design et aux possibilités qu’offre le numérique allant de la création à la conception. Les aptitudes créatives, méthodologiques et analytiques seront menées en corrélation avec des projets ancrés au réel.

Les étudiants seront en mesure de créer et de co-créer des applications, des identités visuelles, développer le domaine de l’édition, communiquer des événements, mettre en place des projets interactifs et collaboratifs, imaginer et concevoir des dispositifs alternatifs…

OBJECTIFS DE LA FORMATION :
  • Enrichir les connaissances artistiques et numériques
    Construire un socle commun de connaissances artistiques et connaître leur dimension historique, sociale, esthétique, technologique et environnementale. Développer des qualités analytiques pour comprendre le contexte de création, le besoin social et concevoir en conséquence.  Avoir une lisibilité globale de ce qui constitue aujourd’hui une culture du numérique et le design collaboratif.
  • Développer les aptitudes créatives de l’étudiant et sa singularité
    Découvrir , pratiquer les outils et médiums fondamentaux. Explorer les qualités expressives des outils traditionnels et numériques. Développer une écriture et une posture personnelle. Entrainer ses compétences à l’oral et à l’écrit pour permettre d’argumenter les propositions, les choix.
  • Contribuer à mettre en place des synergies
    Tisser du lien entre les étudiants et favoriser la collaboration entre les niveaux. Donner une place à l’experience et la rencontre : stages, erasmus, workshop, fablabs. Favoriser la transmission de savoirs-faire par le « faire » : garder le lien avec l’artisanat, le vivant…valoriser les ressources locales et mutualiser les connaissances, rencontrer et travailler avec des associations, des acteurs de la vie sociale et solidaire, mettre en œuvre l’interdisciplinarité avec d’autres corps de métiers.

C’est aussi développer des connaissances et des pratiques pour permettre à l’étudiant d’appréhender sereinement ses futures activités de concepteur-créateur par le biais de différents outils et approches.

Numériques, design d’interface, design interactif, expérience utilisateur, communication digitale, applications interactives, eMarketing, prototypage d’objets connectés, typographie, impression 3 D, Arduino (micro-contrôleur programmable), programmation… Graphiques, identité visuelle, dispositif de communication graphique, signalétique, design de messages publicitaires, édition, maquette… Sociale et Solidaire, Co-design,DIY, Fab-Lab, ateliers mutualisés, OpenSource, Tiers-lieux, Makerspace, Hackerspace, Co-working, Crowdfunding…

CONDITIONS D’ACCÈS
  • La formation est ouverte à tous les profils, ayant ou non suivis une formation artistique.
    Pour réussir pleinement, il est néanmoins conseillé aux lycéens de préparer un baccalauréat technologique de la série STD2A, un baccalauréat professionnel Artisanat et Métiers d’art, un brevet des métiers d’art (BMA). La formation s’adresse également à tous les lycéens ayant suivis un enseignement de création au cours de leur scolarité au lycée général, technologique ou professionnel. Par ailleurs, tout lycéen ayant développé des compétences ou connaissances dans les champs de la création et du design ou sensible aux enjeux technologiques, de l’artisanat d’art ou de la culture peut également pleinement y réussir.
    NB : L’accès au DNMADE peut s’effectuer directement après le baccalauréat et n’est pas conditionné par une admission préalable en classe préparatoire.
  • Le recrutement se fait sur dossier scolaire. Au préalable, l’étudiant doit faire acte de candidature sur le site https://www.parcoursup.fr/

Contact : isabelle.tarantini@vincentdepaul.net

 

APTITUDES NÉCESSAIRES
  • Disposer d’un bon niveau de culture générale et d’une ouverture à la culture des arts, des sciences et des techniques ;
  • Faire preuve de sensibilité aux questions sociales, environnementales et à l’innovation ;
  • Témoigner d’un intérêt pour la création appliquée dans ses différents aspects artistiques, technologiques, sociétaux et environnementaux ;
  • Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression orale, écrite et/ou graphique pour argumenter et communiquer ses idées ;
  • Faire preuve de facultés d’adaptation et d’organisation ;
  • Pouvoir travailler de façon autonome, en équipe et organiser son travail ;
  • Être intéressé (e) par les outils numériques et leurs usages ;
  • Témoigner d’un sens du partage et du travail collaboratif ;
  • Faire preuve de motivation, de curiosité et de qualités d’écoute, de questionnement et d’esprit critique.

ORGANISATION DE LA FORMATION

https://eduscol.education.fr/sti/formations/dn/diplome-national-des-metiers-dart-et-du-design-dn-made#referentiel

Reposant sur un socle commun d’enseignement de savoirs fondamentaux (cultures, théories) et transversaux (méthodes et outils de création), la formation s’articule autour de la dynamique de projet : les ateliers de création sont le point de convergence et de mobilisation des savoirs et compétences en cours d’acquisition, et des pratiques créatives du design et des métiers d’art.

Le DN MADE favorise les liens entre la conception/création et la production/fabrication.

La 1ère année permet une acquisition des outils fondamentaux conceptuels, artistiques et techniques.

En 2ème année, l’étudiant est dans une optique d’approfondissement au sein d’un domaine de spécialité. Il élabore des problématiques et développe des hypothèses de réponses diversifiées et concrètes : il expérimente ainsi les différentes étapes de la démarche de projet, de façon individuelle ou en équipe.

La 3ème  année vise le perfectionnement des spécialités.

Le diplôme est structuré autour de trois grands pôles : les enseignements génériques cultures et humanités (philosophie, lettres et sciences humaines, culture des arts, du design et des techniques), les enseignements transversaux (méthodologies, techniques et langues vivantes, avec également un module sur les contextes économiques et juridiques) et les enseignements pratiques et professionnels (ateliers de création ; travail interdisciplinaire ; professionnalisation).

La durée hebdomadaire des cours est de 30 heures en 1ère année (5 pour les enseignements génériques, 13 pour les cours transversaux et 12 pour la pratique/professionnalisation). 27 heures de cours sont proposées en 2ème  année et 24 heures en 3ème  année, avec un renforcement progressif des heures en ateliers de création.

Durant le cursus, des temps d’observation et d’immersion en milieu professionnel sont prévus. La formation intègre une période obligatoire de stage en France ou à l’étranger (de 12 à 16 semaines) ainsi qu’une possibilité de séjour d’études à l’étranger.

Les stages et la formation théorique donnent lieu à l’attribution de 30 ECTS (European Credit Transfert System ) par semestre de formation, soit 180 ECTS au total.

OBTENTION DU DIPLÔME

La délivrance du diplôme est subordonnée à l’obtention des 180 crédits européens soit 30 par semestre validé.

Dernière MAJ 28 janvier 2021

Modalités

  • 3 ans Durée

S'inscrire

TARIFS 2021/2022

1100 euros par an à titre indicatif

A l’inscription : 220€ non remboursables (échéances de septembre et octobre 2021) à titre indicatif

  • Poursuite d’études :

    Passerelles possibles avec des études supérieures en art : DSAA, DNSEP, Master des métiers de l’enseignement, de l’éducation de la formation (MEEF), Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE)

    Université Lorraine : Master Expertise et Médiation culturelle, Masters Etudes franco-allemands : communication et coopération transfrontalières, Master création de dispositifs ludiques, Master création de projets numériques, Master Innovation Urbaine pour des villes et territoires en transformation, Master intelligence territoriale, Master sciences sociales, parcours type innovation culturelle et sociale, Master stratégie et conseil en communication,  Master transition reconversion, aménagement et développement des territoires, Master veille stratégique et organisation des connaissances.

    Luxembourg : Master Marketing et Communication, Master MTECH Technopreneurship, Master en développement durable, master of science in engineering-création de produits durables, Master en entrepreneuriat et innovation, Master MIAGE spécialité informatique et innovation.

    Belgique : Master en arts plastiques, visuels et de l’espace, Master en sciences et technologie de l’information et de la communication, Master en stratégie et analyse de la communication interactive et collaborative.

  • Métiers et secteurs :

    Métiers de la création graphique, communication visuelle, conception production de biens immatériels, enseignement, recherche, management du design, service public, solidarité, économie sociale et solidaire, gestion des politiques publiques.